Rechercher

Le bon chemin.

Prendre le bon chemin m'a pris du temps, parce que je n'avais pas la bonne carte routière.

L'éparpillement était mon air d'aller.

Mais cette dispersion n'en était pas vraiment une, elle était utile, nécessaire, j'avais besoin de fouiller dans toutes les directions pour trouver l'excitation tant recherchée.

Ce picotement intérieur qui fait que tous les jours j'ai hâte de me mettre au travail.

J'ai hâte de continuer, j'ai hâte de faire.

Chaque étape de ma recherche a été fructueuse. J'ai maintenant une banque de donnée considérable qui me permet de continuer sur ma route choisie.


Un de mes sentiers, Israël 2018.


20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout